Les générations futures ne sont jamais représentées juridiquement. Et pour cause : elles n’existent pas ! Avec Usbek & Rica, les générations futures deviennent enfin « sujets de droit ». Faire saisir tous les enjeux d’une grande problématique d’avenir, c’est le pari du Tribunal pour les Générations Futures qui reprend les codes de la conférence en y apposant la scénographie d’un procès. Un format original et décalé pour interroger le monde qui vient et susciter le débat autour de thématiques qui vous importent ou secouent votre organisation. À partir d’une question polémique, un jury tiré au sort dans la salle délivre son verdict « dans l’intérêt des générations futures » après une série d’interventions (réquisitoire, témoignages, plaidoirie). Avec le Tribunal pour les Générations Futures, Usbek & Rica tente de comprendre les grandes révolutions en cours et le monde qu’elles préparent.

Les évidences d’aujourd’hui sont parfois les aberrations de demain. En quelques décennies, le salariat s’est imposé dans nos sociétés comme la forme principale du travail, son mode par défaut pourrait-on dire. Il a façonné plusieurs générations de femmes et d’hommes et il est aujourd’hui le socle de notre société. Mais une brèche s’est ouverte et nous sommes chaque jour plus nombreux à nous y engouffrer, nous freelances, travailleurs libres, affranchis d’un système en panne. Alors aujourd’hui, ensemble, osons poser la question : doit-on continuer à tolérer ces chaînes qui entravent nos frères et soeurs ? Pouvons encore longtemps accepter de louer notre vie à des entreprises sans visage ni conscience ? Le temps est-il venu d’abolir le salariat ?

Écouter le podcast

TGF_Mutinerie_PartageFB

Intervenant(e)s

Présidente:

  • Hélène VuaroquauxOuiShare. Scrute les transformations positives de la société, aime communiquer sur celles qui vont dans le sens de plus de partage du pouvoir et de la valeur à tous les échelons de la société, à travers le OuShare Magazine et consocollaborative.com notamment. Fervente partisane de l’apprentissage tout au long de la vie. Théâtre, danse & photographie sont mes passe-temps favoris.

Avocat: 

  • Thibaut Turchet, Zéro Waste FranceThibault Turchet est avocat de formation, et responsable des affaires juridiques à Zero Waste France, association agréée de protection de l’environnement spécialisée sur les déchets. Il aide à ce titre les associations locales en facilitant leur accès au droit, et participe également au portage du plaidoyer.

Procureur:

  • Arthur de Grave, OuiShare, Co-fondateur de Stroïka et Logographe. Journaliste indépendant à ses heures perdues, communicant hétérodoxe et conférencier repenti, Arthur est co-fondateur de l’agence éditoriale Stroïka. Il a fait partie pendant plusieurs années du collectif OuiShare, au sein duquel il officiait en tant que rédacteur – et propagandiste – en chef. Spécialiste des questions numériques, défenseur d’une vision critique et sociale de la technologie, amateur de lettres classiques et féru de philosophie, Arthur aime confronter l’ancien au nouveau. Ces derniers temps, il co-produit et anime l’émission en ligne Turfu Express, et décrypte les idéologies qui se cachent dans le petit monde de l’innovation dans le cadre du Master Humanités Numériques à Sciences Po Paris.

Témoins:

  • Laurent GrandGuillaume, ITG/Fondation Travailler Autrement. Laurent Grandguillaume est un expert des nouvelles formes d’emploi. De formation économiste, il a également suivi un master 2 en management, organisations et ressources humaines du CELSA – Paris Sorbonne. Député de l’Assemblée nationale de 2012 à 2017 et sollicité par le Gouvernement à deux reprises pour être médiateur dans le cadre de différents conflits, ses propositions de sortie de conflit ont été à chaque fois adoptées à l’unanimité au Parlement. En 2016, il prend la décision de se réinvestir dans le monde du travail. Il devient alors directeur du développement du groupe Missioneo, groupe spécialisé dans l’accompagnement des travailleurs indépendants. Il continue de mener des réflexions sur les nouvelles formes d’emploi et le monde des indépendants au sein de la Fondation Travailler Autrement en tant que Vice-Président.
  • Noémie de Grenier, codirectrice générale de Coopaname. « Associée de Coopaname depuis 2009, je fais partie de l’équipe de direction de la coopérative depuis 2014, au sein de laquelle je prends plus particulièrement en charge le développement des partenariats et des projets de recherche. Très attachée aux questions de protection sociale, de solidarité, d’accès aux droits et d’autonomie des personnes, je suis une militante convaincue des coopératives de travail. »
  • Duc HA DUONG, Fondateur d’Officience. Ingénieur, entrepreneur, hacktiviste social, Duc s’efforce de jeter des ponts entre les citadelles fordistes et les barbares du monde qui vient, afin de réduire la violence du choc de la transition. Il prône un retour à des modèles d’organisation ouverts, opales, où chacun pourrait pleinement vivre dans l’intégrité de son être, conciliant bonheur individuel et bien commun grâce à la réintégration des échanges de confiance et d’émotions dans nos modes de production.
  • Hind Elidrissi, CEO de Wemind. Après 14 ans passés chez AXA France en tant que salariée où elle rencontre Mikael Uzan, Hind devient indépendante. Elle prend alors conscience des difficultés auxquelles les indépendants sont confrontés au quotidien pour chercher un appartement ou être bien assurés. En 2017, les deux amis lancent Wemind, une communauté d’indépendants et d’entrepreneurs qui peuvent désormais bénéficier des mêmes avantages que les salariés. Wemind compte actuellement 15 000 membres.
Author

manon

Leave a Comment

Your email address will not be published. Marked fields are required.