tribu

Revivez Human After All

Depuis 5 ans que nous évoluons dans le milieu du coworking, nous avons été à la confluence des grandes mutations du travail. Nous avons partagé notre quotidien avec des centaines de travailleurs, dans tous les secteurs de cette nouvelle économie. Nous avons vu le nombre de coworkers dans le monde passer de 50 000 à 500 000 personnes, nous avons assisté de l’intérieur à l’essor de l’économie numérique et observé très concrètement son impact sur nos manières de travailler, de produire, de penser … Nous avons écrit plus de 150 articles sur ces sujets, participé à des dizaines de tables rondes, débats ou animations.

Continue Reading
Paris Perche

Rétrospective du Paris-Perche

Le 9 avril, nous étions 45 cyclistes à nous élancer de Mutinerie Paris pour rejoindre, à vélo, Mutinerie Village, situé 160km plus loin dans les vallées percheronnes.

 

Cette deuxième édition du Paris-Perche fut particulièrement épique avec un temps froid, venteux et arrosé, avec des épisodes de crevaisons en série (presque 30!), mais aussi des moments de grâce au soleil couchant, des escales dans des petits cafés beaucerons, des élans de solidarité fabuleux et un mental d’acier pour les participants. Nous croyons pouvoir dire que nous avons vécu quelque chose de très fort qu’on n’a pas souvent l’occasion de connaître ; nous sommes entrés dans la Zone !

Continue Reading
Highlander boost

Résultats d’enquête; les effets de Mutinerie sur votre organisme

C’est toujours bon de récolter quelques données sur ce que l’on fait, surtout quand celles-ci montrent que nos convictions de départ n’étaient pas du Bullshit, que Mutinerie, ce n’est pas simplement un endroit où il fait bon vivre et travailler, c’est aussi un outil réellement efficace pour développer son business. On le dit depuis le début, on le sent clairement sur place, mais l’enquête que nous avons menée cet été auprès de 75 de nos coworkers nous le montre encore plus clairement. A la lecture des résultats, on peut voir que depuis qu’ils sont montés à bord, les coworkers ont connu un véritable upgrade :

Continue Reading

Mutinerie fait le point

2012 dans notre sillage, nous voilà sur les eaux nouvelles de 2013. Mais où va Mutinerie ? Quelqu’un est-il seulement au courant ?

Pour en savoir plus, nous vous convions dimanche 20 janvier à 16h au bien nommé Baroc’ pour un goûter glissant.

L’occasion de faire un bilan de l’année écoulée et de vous présenter les nouveaux projets de Mutinerie.
+ Présentation en avant première du nouveau site internet
+ Mystérieux film scandinave sur Mutinerie
+ Viennoiseries, Concerts & Cabrioles

N’hésitez pas à venir (bien) accompagné(e)s.

MUTINERIE, IVRES ENSEMBLE

Des Espaces et des Idées

Je me suis souvent demandé pourquoi certains espaces, certaines villes ou certains territoires ont vu naitre tant d’idées nouvelles ou d’innovations en tous genres. Pourquoi certaines entreprises ont été, ou sont encore des terreaux à idées tandis que d’autres apparaissent incapables de proposer de véritables nouveautés? On pense à Athènes, cette cité si petite par sa taille mais dont la fécondité fut absolument stupéfiante à tous les niveaux (philosophiques, politiques, religieux, scientifiques …) au point qu’elle irrigue encore notre époque.

Continue Reading

On fait l’Bilan, Calmement

En ce moment, si vous voulez savoir ce que font les mutins, mieux vaut vous rendre directement au 29 rue de Meaux que de vous accrocher à votre timeline car nous vivons une période très chargée et nous avons manqué de temps pour vous donner de nos nouvelles sur les canaux numériques.

Continue Reading
Mise à l'eau

Le 12 mars, Mutinerie Ouvre ses Portes !

Mutins, Mutines, Mutinets et Mutinettes;

C’est officiel, nous sommes en mesure d’annoncer la date de l’ouverture de Mutinerie en « version beta » aux coworkers, il s’agira du 12 mars 2012, c’est à dire, lundi prochain ! Une date à marquer d’une pierre jaune dans notre journal de bord !

Continue Reading
verriere-croquis

Les Plans de Mutinerie

Dans moins d’un mois, Mutinerie ouvre ses portes et il est grand temps de vous en dire un peu plus sur ce qui vous attend.

D’abord MERCI ! Il nous a fallu un an pour faire aboutir notre projet et si nous avons su garder le cap, c’est avant tout grâce aux nombreux soutiens et encouragements que nous avons reçu de toutes parts depuis que nous nous sommes lancés dans cette formidable aventure.

Cet enthousiasme nous a aussi mis une bonne et saine pression au moment de concevoir le lieu. Pas question de décevoir, de faire Pchiiiit ou encore Praaout…

C’est donc avec passion et détermination que nous nous sommes attelés à la conception de notre espace. Nous avons pris beaucoup de plaisir à l’imaginer, et nous avons entrepris de gros travaux pour en faire un espace à la hauteur de vos attentes.

Voici un petit avant-goût de ce que vous trouverez au 29 rue de Meaux ainsi que quelques éléments de réflexion sur le design et l’aménagement de l’espace :

Le style de l’espace

Nous avons souhaité utiliser le plus possible de matériaux de récupération. On trouve des merveilles dans la rue, chez Emmaüs ou sur le Net. Beaucoup trop d’objets finissent à la poubelle alors qu’ils pourraient encore servir. Au delà de l’impact écologique évident, l’upcycling offre une belle occasion d’exercer sa créativité, de détourner les usages traditionnels, de hacker son environnement, de faire avec ce que l’on a. La présence de tels objets dans l’espace nous rappelle que l’on peut penser différemment, c’est un encouragement à une certaine forme de transgression.

L’espace est une combinaison de matériaux bruts, de bizarreries d’antiquaire et d’objets hightech.

Nous avons pris soin de varier les ambiances, les postures de travail, les niveaux d’éclairage, les couleurs. Le fait de pouvoir évoluer entre ces différentes zones permet une expérience plus riche. Au calme sur une chaise confortable, en speed sur un coin de bar ou vautré dans un canapé, il est important de pouvoir varier les postures de travail. Nous avons accordé un soin particulier au choix des couleurs notamment du jaune qui vous réchauffera le cœur les soirs d’hiver.

Derrière le bar, dans le café, vous trouverez systématiquement l’un d’entre nous pour vous accueillir, vous servir un café, un thé ou d’autres réjouissances. Ainsi vous savez où nous trouver et cela nous permettra de faire tranquillement connaissance avec les nouveaux venus.

Trêve de bavardage, voici les plans de l’espace (la disposition des tables est indicative)

Plan Mutinerie Coworking RDC

L’espace s’organise autour d’une grande verrière centrale, il y a 350m2 de rez-de-chaussée et 50m2 de cave. Comme vous avez pu le voir, il se subdivise en plusieurs zones :

  • Café : Espace de détente et de rencontre qui accueille à l’occasion des petits évènements. Cuisine, bar, canapés, écran et piano. Yellow mood.
  • Garage : Espace de travail partagé, banc de palettes, lampes suspendues, tapis au sol, casiers de stockage, scanner – photocopieur, tables modulables, chaises confortables sur roulettes, tableau noir.
  • Jardin : Espace de travail partagé sous la verrière, verdure, bois, volets, fenêtres. Tables modulables, chaises confortables sur roulettes.
  • Bibliothèque : sur estrade en bois, bibliothèque mutine, rideau acoustique de velours, silence, grande table en bois, chaises classiques.
  • Espace Résidents : Bureaux privatifs, chaise à roulette maxi confort, antiquités, tableaux, parquet, étagères, séparation vitrée avec l’espace jardin. Yellow mood.
  • Salle de Réunion : Longue table en zinc, du bleu pour les yeux, panneaux de liège, paix et douceur, rideau acoustique de velours.
  • Call Box : Des capsules de tranquillité sont éparpillées dans les différents espaces afin de pouvoir s’y réfugier pour les appels au calme et petites conf call.
  • Toilettes : À damiers noir et blanc avec une touche de rouge. David Lynch moment… Une douche est aussi à votre disposition pour ceux qui viennent en courant, à vélo ou à cheval.

Plan Mutinerie Coworking Cave

  • Inspirational Steps : Des murs de briques, des voutes. Des cubes de bois pour s’asseoir en vrac. Propice aux échanges tranquilles et libres et aux projections sous-sol.
  • Espace Ramoufle : voute, parquet, matelas, coussins, écran, console, repos. Ici on enlève ses chaussures et on s’abandonne à l’art délicat du ramouflage.

Quelques mots sur notre démarche

Comment créer un espace qui favorise le contact et la rencontre sans empiéter sur le besoin d’intimité et de tranquillité de chacun ? Comment faire pour que ceux qui y travaillent puissent se l’approprier, s’y sentir libres ? Parmi nos nombreuses lectures, un article d’Anne-Laure Fayard et John Weeks paru dans la Harvard Business Review a particulièrement retenu notre attention. Cette étude repose sur l’articulation de trois dimensions essentielles à la réussite d’un espace de travail socialement efficace, la proximité, l’intimité et la permission (proximity, privacy and permission en VO). À l’origine destinée aux entreprises innovantes, cette grille de lecture s’avère particulièrement pertinente pour évaluer le potentiel social d’un espace de coworking.

  • La proximité permet la rencontre, la naissance de nouvelles idées et de nouveaux projets. La proximité n’est pas seulement spatiale elle est aussi fonctionnelle. Par exemple, des ressources partagées et réunies au même endroit favorisent les chances de rencontres fortuites ; c’est le bon vieil exemple de la machine à café ou de la fontaine à eau.

    La proximité, c’est le frottement entre les gens qui peuplent l’espace, c’est un environnement qui vous sort la tête du guidon et sait se rappeler à vous.

    Cette dimension est omniprésente dans l’agencement de Mutinerie. Nous avons veillé à créer des zones de frottement.

  • L’intimité c’est la possibilité de pouvoir s’isoler dans une bulle, de pouvoir un moment échapper à l’environnement extérieur pour focaliser son énergie sur ses projets et ses reflexions.

    L’intimité, permet l’approfondissement des idées, des projets, des relations. Elle permet de se sentir protégé, au calme, blotti dans sa tanière…

    La partie bibliothèque, la cave, les SAS téléphoniques, sont des exemples de zones à vocation intimiste et protectrice.

  • La permission, c’est le fait de se sentir libre de faire les choses que l’on souhaite à sa guise, de savoir que cela sera accepté par l’environnement, de s’y sentir encouragé par l’agencement des lieux. Le mobilier de notre espace; des objets récupérés et détournés, favorise la permissivité; si l’on constate qu’à Mutinerie, les gens ont le droit d’utiliser un plot de circulation pour fabriquer une lampe, on se sent tout de suite encouragé à faire des choses qui dépassent les conventions. Nous voyons Mutinerie comme un lieu en perpétuelle mutation et cela se sentira clairement dans l’aménagement du lieu.

    Cet aspect évolutif invite les coworkers à se sentir libre, à s’approprier le lieu et à rajouter leur pierre à l’édifice.

    La permissivité d’un lieu est également fonction de la culture d’entreprise. Un espace de coworking part d’emblée avec un avantage sur les entreprises traditionnelles ; une bonne partie des relations hiérarchiques et des logiques de compétions entre collègues étant abolies, on peut s’attarder à discuter dans un fauteuil sans craindre les réflexions insidieuses de son supérieur.

Toute la difficulté réside en fait dans l’articulation de ces trois dimensions. Pouvoir se rencontrer facilement ne sert pas à grand-chose s’il n’est pas possible de passer au stade de la vraie discussion dans un endroit calme garantissant une certaine intimité. Si on est au milieu de gens qui passent et repassent, on en restera juste aux rencontres superficielles.  S’il est mal vu de discuter dans tel endroit, alors l’échange, bien que possible n’aura pas lieu. Avoir uniquement des bureaux cloisonnés où l’on est bien tranquille sera nécessairement un obstacle à la rencontre et au sentiment commun d’appartenance.

Nous avons essayé de concevoir un espace qui respecte cet équilibre délicat et comme nous nous doutons que tout ne sera pas nécessairement parfait d’emblée, nous avons pris grand soin de créer un espace modulable. Cette modularité est la variable d’ajustement qui nous permettra de progresser pour répondre au mieux à votre besoin. Notre première règle est de vous écouter.

Enfin, Merci à Marie, alias Talalilala qui a dessiné les jolis plans de l’espace et qui nous a énormément aidé à l’aménagement de Mutinerie ! Louée soit-elle !