Voici la Troisième partie des résultats d’un récent sondage sur le coworking de Deskmag. Il s’agit d’en savoir plus sur les coworkers.

Le nombre de coworkers dans le monde a considérablement augmenté l’année dernière avec une communauté ayant presque doublé durant cet intervalle. Voici l’un des enseignement que nous pouvons déduire des résultats du sondage de Deskmag. Cette partie de l’étude porte sur le profil des coworkers: qui sont-ils ? comment travaillent-ils ? combien gagnent-ils ?

Une explosion démographique

La moitié des coworkers que nous avons interrogés disent avoir commencé le coworking il y a moins d’un an. Lorsque l’on combine ces résultats avec les recherches menées par Deskwanted qui montrent que le nombre d’espaces de coworking a presque été multiplié par deux l’année dernière, passant de 350 à 650, on peut en conclure que la communauté a suivi une progression du même ordre. Il apparaît que cette croissance s’accélère encore ces derniers mois sans signe d’essoufflement.

Qui sont-ils ? Que font-ils ?

L’âge moyen du coworker est de 34 ans. Les 2/3 des coworkers sont des hommes pour seulement 1/3 de femmes. Ce ratio correspond à celui de la répartition hommes/femmes dans le milieu de la création d’entreprise en Europe et aux Etats-Unis.

Une grosse moitié de la population des coworkers est constituée par des freelances (54%). Environ 20% d’entre eux sont des entrepreneurs qui emploient d’autres personnes et 20% sont salariés (généralement au sein de petites structures). 4 coworkers sur 5 ont commencé leur vie professionnelle avec un diplôme universitaire en poche.

Une écrasante majorité des coworkers travaille dans les domaines de la création ou des nouveaux médias. Ils sont souvent développeurs web ou programmeurs mais la frontière entre les différentes activités qu’ils exercent est très poreuse. De ce fait, beaucoup de coworkers pratiquent plusieurs activités différentes.

Un coworker sur neuf se décrit comme designer (graphique ou web), les consultants forment également un peu plus de 10% de la population. En quatrième position, on retrouve les spécialistes du PageRank et/ou du marketing. Enfin, on trouve aussi dans les espaces de coworking des journalistes, des écrivains, des architectes ou des artistes.

La fertilisation des projets fonctionne au sein des espaces de coworking ; durant les deux derniers mois, 43% des personnes interrogées signalent avoir pu établir entre 1 et 3 connexions avec d’autres coworkers ayant eu effet positif sur leur travail. Ils sont également 43% à avoir pu établir au moins 4 connexions de ce type.

Les projets menés dans les espaces de coworking sont souvent de courte durée: une mission sur quatre n’excède pas une semaine et 2/3 d’entre elles de durent pas plus d’un mois.

Nécessité de la proximité, importance de la mobilité

Les trois quarts des coworkers travaillent à proximité de leur lieu de résidence :
50% habitent dans un rayon de moins de 5km (3 miles)
25% habitent dans un rayon compris entre 5 et 10km (3 à 6 miles)

Le coworking est un mouvement urbain : la moitié de la population interrogée vit dans des villes de plus d’un million d’habitants et un tiers dans des villes comprises entre 100 000 et 1 million d’habitants.

Au moins un coworker sur 3 se déplace régulièrement dans d’autres villes et la moitié d’entre eux voyage dans plus de 4 villes chaque année. Ils s’intéressent beaucoup au coworking visa, qui leur permet d’utiliser d’autres espaces de travail partagés partout dans le monde. Les coworkers sondés sont moins de 60% à se se considérer fidèle à leur espace habituel. Ils sont 45% à s’être rendus dans un autre espace de coworking au moins une fois.

Combien gagnent les coworkers ?

Ils sont un quart à déclarer gagner plus que la moyenne nationale. 55% se situent dans la moyenne tandis qu’ils sont 20% à considérer avoir des revenus inférieurs.

Les mieux payés sont les programmeurs, les spécialistes des TIC et ceux qui travaillent dans le conseil. Viennent ensuite les graphistes, les architectes, les journalistes et les activités à buts non lucratifs.
Les artistes sont ceux qui sont les moins bien rémunérés …

Sans surprise, les revenus tendent à s’accroitre avec l’âge. Le statut a également une influence sur le revenu : les entrepreneurs employant des salariés ont les revenus les plus élevés tandis que les employés sont les moins bien rémunérés. Les freelances se situent quant à eux dans la moyenne.

Author

William

2 thoughts on “Mais qui sont les coworkers ?

  1. […] Divisé en trois parties bien claires, nous pouvons en savoir un peu plus sur l’identité des CoWorkers et leurs attentes mais aussi pour quelles raisons ils aiment les espaces de […]

  2. Daphné Robert on 20 mai 2013 at 12 h 28 min Répondre

    Je viens de trouver cet article en surfant au hasard, je le trouve intéressant. En continuant a surfer, j’ai trouvé sa version originale en anglais sur Deskmag http://www.deskmag.com/en/the-coworkers-global-coworking-survey-168.
    Je me rends compte qu’il s’agit donc d’une traduction. Et en comparant les 2 articles, je relève de nombreuses inexactitudes ou erreurs de traduction dont voici un exemple:
    « En quatrième position, on retrouve les spécialistes du PageRank » alors que la version anglaise dit: « The fourth-largest industry is PR and marketing » … Pour info PR veux dire PUBLIC RELATIONS, pas Page Rank…

    Voilà, sinon merci pour votre belle entreprise. Bonne réussite dans vos projets! Cordialement

Leave a Comment

Your email address will not be published. Marked fields are required.