Comme promis, voici la deuxième partie des résultats d’un récent sondage sur le coworking mené au niveau mondial par Deskmag. Cette partie porte sur les attentes des coworkers.

Les coworkers apprécient les espaces petits et interactifs. Ils attachent une grande importance à la flexibilité horaire et à la proximité de restaurants. La majorité des coworkers travaille quotidiennement dans leur espace et privilégie les accès 24h/24. Le « coworking visa » qui permet d’accéder à d’autres espaces à travers le monde présente un grand intérêt à leurs yeux. En revanche, la majorité d’entre eux n’attache pas une grande importance aux activités récréatives proposées. Voici quelques-unes des découvertes du premier sondage mondial, publié il y’a quelques jours par Deskmag.

Le sondage révèle qu’une majorité des coworkers (54%) préfère partager un espace avec moins de 20 personnes tandis que 21% d’entre eux se sentent à l’aise dans un lieu pouvant en recevoir jusqu’à 50. En revanche, les sites les plus imposants sont boudés ; seuls 4% des personnes interrogées disent privilégier un format de plus de 50 personnes. Enfin, 21% des sondés n’attachent pas d’importance particulière à la taille du lieu dans lequel ils « coworkent ».

La question du design a également été soulevée. Il en ressort que pour la majorité des sondés, l’espace idéal doit comporter à la fois des bureaux partagés en open space et des zones plus cloisonnées dans lesquelles il est possible d’avoir des conversations privées. La question de l’agencement du lieu est d’ailleurs arrivée en tête des thèmes sur lesquels les coworkers auraient aimé approfondir.

L’idée d’utiliser un bureau flexible, partagé avec d’autres, semble avoir été bien comprise. Seul 43% des coworkers ont un poste de travail attitré. Les 57% restant préfèrent ou sont indifférents au fait de partager leurs postes avec les autres membres de leur espace de coworking.

Parmi les équipements couramment proposés dans les espaces de coworking, on constate sans surprise, qu’Internet arrive en tête des équipements jugés utiles. 99% des sondés estiment que c’est un service important pour eux. Les imprimantes et les photocopieurs sont plébiscités par 80% des personnes interrogées. Ils sont 76% à juger important que l’espace soit équipé d’au moins une salle de réunion, 61% à apprécier la présence d’un café et 50% celle d’une cuisine.

Les coworkers ne s’intéressent pas vraiment au ping-pong

Les espaces de coworking sont souvent dépeints comme des endroits ludiques équipés de tables de ping-pong ou de babyfoot mais l’étude montre que cette image ne correspond pas réellement aux attentes des coworkers. Seul un quart des répondants indique que les activités récréatives sont importantes, la moitié de la population interrogée reste neutre à l’égard de ces activités et le dernier quart estime qu’elles ne sont pas importantes.

Lorsque l’on interroge les coworkers sur l’utilisation qu’ils font des activités récréatives, la répartition reste identique ; un quart les utilise fréquemment, une moitié ponctuellement et un quart ne les utilise pas du tout.
Les bibliothèques et les places de parking sont considérées comme des facilités moins importantes avec respectivement 26% et 29% d’utilisateurs. Néanmoins, les opinions varient sensiblement au sujet des places de parking entre d’un coté les nord-américains et les australiens qui les plébiscitent, et de l’autre les Européens, les sud-américains et les asiatiques qui n’y attachent pas de réelle importance.

Qu’est-ce qui amène les gens vers le coworking ? Pourquoi ne restent-ils pas à la maison ou dans des bureaux traditionnels ? Parce qu’ils veulent de la flexibilité et de l’interaction nous dit l’étude.

Lorsqu’on les interroge sur les raisons qui les poussent à venir travailler dans des espaces de coworking, les sondés soulignent la flexibilité des heures de travail (86%) à égalité avec l’interaction sociale. La possibilité de partager ses connaissances est également un facteur important pour 82% des personnes interrogées. 79% des coworkers donnent une valeur élevée aux découvertes et aux opportunités qui naissent du hasard des rencontres.
La motivation financière vient seulement après les motivations citées plus haut ; ils sont 72% à estimer que les prix bas des espaces de coworking sont importants.
Il est intéressant de noter que seul 42% des sondés considèrent comme important le fait que leur espace de travail soit calme et isolé.

Une bonne adresse, ca compte beaucoup. Particulièrement lorsque vient l’heure du déjeuner

Lorsqu’ils doivent choisir un lieu d’implantation, les coworkers prennent en compte l’environnement immédiat. Pour 81% d’entre eux, il est fondamental de pouvoir disposer de snacks ou de restaurants dans le voisinage. Près de deux tiers des sondés veulent un supermarché à proximité et 34% recherchent des services de bureau proches de leur espace. En revanche, ils sont seulement 8% à avoir besoin de services de garde d’enfants non loin de leur lieu de travail.

40% des coworkers travaillent tous les jours dans leur espace, 19% s’y rendent 3 ou 4 fois par semaine et 16% y viennent une ou 2 fois par semaine. Les 25% restants s’y rendent quelques fois par mois.

Une grosse moitié (54%) des coworkers ont un pass d’accès 24h/24. 31% travaillent au rythme des horaires de bureau.
L’étude révèle également que les options de forfaits demi-journée et sessions du soir sont assez impopulaires. En effet, moins de 1% des sondés ont recours à ces services.

Les coworkers n’apprécient pas seulement les horaires flexibles, ils aiment également pouvoir disposer de lieux dans différentes villes. Le coworking visa, qui permet aux utilisateurs d’accéder à d’autres espaces de coworking dans le monde intéresse 43% des sondés. Parmi eux, seul 7% pensent l’utiliser à l’échelle de leur ville et 15% à l’échelle nationale, ce qui montre que ce visa est surtout attractif au niveau international.

Les gens comptent plus que l’infrastructure

Quel est donc le principal enseignement de cette étude ?
Lorsque l’on demande aux coworkers ce qu’ils aiment dans leur espace, une écrasante majorité d’entre eux répondent que c’est avant tout l’ambiance amicale et la présence d’autres personnes qui rendent le lieu agréable.

Author

William

One thought on “Ce que veulent les coworkers

  1. Yaaaaane on 1 février 2011 at 11 h 03 min Répondre

    Ouais mais en fait le ping pong c’est quand même cool 🙂

Leave a Comment

Your email address will not be published. Marked fields are required.