La Freelance Fair est une bonne occasion de faire des rencontres ; en organisant cette première édition, nous avons croisé la route de CreativLink. Martine, la fondatrice de cette agence de freelance, répond aux questions d’Antoine décidément bien curieux ces derniers jours.

Quand et pourquoi avez-vous créé CreativLink ?

Après avoir été directrice artistique au sein de l’agence DDB pendant 9 années, je me lance à mon compte, je deviens freelance pendant 5 ans. Il y a 15 ans, le constat s’impose à moi, il n’existe en France aucune structure d’accompagnement des freelances ! Une réflexion qui se transforme en projet entrepreneurial avec la création de CreativLink. Le marché de la communication se professionnalisait à vue d’œil, les besoins étaient toujours plus ciblés, les profils recherchés toujours plus pointus. C’est ainsi que j’ai recruté les premiers talents créatifs: uniquement des professionnels chevronnés, experts dans leur domaine. Creativlink est aujourd’hui l’agence de référence des talents indépendants dans le domaine de la communication.

Combien de freelances comptez-vous aujourd’hui dans votre réseau ?

Nous comptons un réseau de plus de 2000 membres basés essentiellement à Paris et en région Ile de France. Ce réseau s’agrandit chaque jour

Qui sont vos clients ?

Les agences de communication telles que les agences historiques Publicis, Havas, et DDB et aussi les agences émergentes telles que Digital Prod, Hungry and Foolish ou Sobang. Nous travaillons également avec des studios de création et des startups telles que OpenMind Kfé, Matter of Mind. Nos clients apprécient nos recommandations sur-mesure leur permettant en continu de trouver l’agilité nécessaire à leur succès. Notre disponibilité et réactivité sont gageures de gains de temps et de performance. Nous entretenons une relation de confiance suffisamment solide avec notre réseau de freelances pour nous porter garant de leurs compétences et de leur fiabilité.

agent

En moyenne, combien de freelances faites-vous travailler par mois ?

Par mois, nous faisons travailler entre 70 et 80 freelances et nous concluons une centaine de missions.

Quel a été le chiffre d’affaire global réalisé par ces freelances en 2016 ?

En 2016, notre CA est de plus de 3M d’euros.

Est-ce vous qui les débusquez ou eux qui se manifestent à vous ?

Chez CreativLink, nous préférons la qualité à la quantité ! Notre réseau professionnel est composé de talents soigneusement  sélectionnés par notre équipe. Notre communauté s’enrichit, chaque jour, de membres recommandés par notre réseau. Nous avons également de nombreuses demandes spontanées via notre site. Tous les jours, nous prenons le temps de rencontrer ces professionnels, de regarder leur book, de connaitre leur état d’esprit et leur culture. Nous sommes toujours à la recherche de nouveaux talents, en ce moment particulièrement des teams digitales, des motion designers, des UX, des chefs de projet digitaux ou encore des éxé pack. Notre équipe identifie ces experts, répertorie leurs compétences, valorise leurs atouts, les accompagne et les conseille. Notre ambition est de créer de la valeur pour nos membres en leur apportant les bons « liens » (mission, formation, rencontres, conseils), aux bons moments.

Quelles sont les spécialités les plus demandées par vos clients ?

Toutes celles qui concernent le digital (DA, Webdesigner, UX, motion…) Mais aussi les team DA+CR, les graphistes PPT, …

Quels sont les statuts les plus répandus chez vos freelances ?

Le statut le plus répandu chez nos freelances est la MDA/Agessa. Nous avons une majorité de créatifs dans notre réseau et ce statut reste le plus intéressant à ce jour pour eux. Depuis quelques années, nous avons également beaucoup de freelances auto-entrepreneurs. Le portage salarial reste une alternative notamment chez les freelances qui débutent leur activité.

Quels sont les trois conseils que vous donneriez à quelqu’un qui voudrait se lancer en freelance ?

1/ Être passionné (par son métier)
2/ Se former/s’informer : monter en compétence et être à l’écoute des évolutions de son métier pour être compétitif
3/ Se concentrer sur son savoir-faire en délégant les tâches administratives/la comptabilité et le commercial

Qu’attendez-vous de la Freelance Fair ?

CreativLink est fier d’être sponsor de cette première Freelance Fair qui mettra en lumière le « Travailler Autrement ». C’est le premier événement de ce type construit par, pour et autour des freelances, cela correspond à l’ADN de CreativLink !

Author

antoine

Leave a Comment

Your email address will not be published. Marked fields are required.